Devise

Le DVD Les enfants de Nina

NOK 159,00

Les clients hors de la Norvège ne payent pas le T.V.A. Tous les prix affichés sur la boutique en ligne sont hors T.V.A, à l’exception des prix en NOK, couronne norvégienne.

ATTENTION ! LA COMMANDE NE SERA VALIDEE QU’APRES RECEPTION D’UN COURRIEL DE CONFIRMATION (vérifiez vos courriers indésirables)

Louer le film en ligne en anglais ou en norvégien.

La bande originale du film est disponible sur Spotify, iTunes ou Amazon. Toutes les recettes de la musique du film seront versées au Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR)

Catégorie :

Description

«Ninas Barn» (Les enfants de Nina)
Genre : documentaire de création, sous titrage disponible en anglais et norvégien (sourds étrangers et malentendants)
Durée : 1heure et 5 minutes. PAL, 16:9, Digital 2:0
Limite d’âge : 10/12 ans.

Après l’Anschluss de l’été 1938, un groupe d’enfants juifs en provenance de Vienne arrive à Oslo pour une colonie de vacances. Au moment de repartir, la situation sur le continent s’est dégradée. Le séjour qui devait durer quelques semaines durera sept ans.

A l’initiative des amis des Wienerkinder, la psychologue germano-russe Nina Hasvoll va mettre en place un refuge pour ces enfants, mais pose deux conditions : elle n’aura pas la charge de leur éducation religieuse, ni de la préparation des repas. En 1941, Berthold Grünfeld, père aujourd’hui disparu de la réalisatrice, rejoint l’institution.

Jusqu’à l’automne 1942, ils habiteront un appartement situé derrière le palais royal à Oslo, occupé par la Wehrmacht. La nuit du 25 au 26 novembre, la police norvégienne arrêtera les femmes et les enfants juifs pour les déporter à Auschwitz. Nina et les enfants devront fuir une nouvelle fois. En l’espace de deux heures, ils réussiront à quitter les lieux et à se mettre à l’abri, et se réfugieront en Suède quelques jours plus tard. Ils y resteront jusqu’à la fin de la guerre en 1945. Ils se sentent alors norvégiens et désirent retourner en Norvège, mais les autorités norvégiennes ne veulent pas d’eux.

Nina est devenue la mère de ces enfants sans parents. Lorsque naît la réalisatrice en 1966, son père décide de l’appeler Nina en hommage à celle qui fut sa famille pendant toutes ces années.

«Les enfants de Nina» est  le dernier film d’une trilogie de films documentaires personnels, les deux premiers étant : Ukjent opphav (Origine inconnue) en 2005 et Den døende doktor (Le docteur mourant) en 2008.