Œuvres caritatives

20% des recettes de Coexista sont destinées à des œuvres caritatives choisies en accord avec le message de Coexista. Un comité d’éthique a été mis en place, qui décide de l’usage et de la répartition de ces moyens caritatifs.

 

ENSEIGNER L’ELABORATION D’UN FILM A DES DEMANDEURS D’ASILE MINEURS ISOLES

C’est au centre pour la paix d’Alfred Nobel d’Oslo, le 25 septembre 2015, qu’a eu lieu le lancement de Coexista. Grâce entre autres à vos contributions par l’achat de bracelets, nous démarrons en 2016 notre premier projet caritatif. Il profitera à des demandeurs d’asile mineurs isolés. Coexista enseigne la narration par l’image dans le cadre de workshops. L’objectif est de permettre aux participants de traduire leur expérience et leur vécu en mots et en images, tout en approfondissant la connaissance de notre culture par le biais de nos traditions narratives. Lors des cours, les participants, pour la plupart des jeunes hommes entre 15 et 18 ans, auront l’occasion de travailler sur l’égalité des sexes et faire l’expérience de la parité dans la société norvégienne.

De  nombreux participants dans ce groupe sont analphabètes. Plutôt que de dépendre de l’usage des mots, nous commencerons par l’image vivante et la narration. Tout a un début, un milieu et une fin. Nous sommes tous le personnage principal de notre vie, dont nous avons à surmonter les obstacles et à affronter les défis. La façon dont nous choisirons de considérer notre vie, notre passé et notre avenir, est décisive pour notre confiance en nous et notre capacité de réussite. Les ateliers caritatifs de Coexista ont pour objectif d’offrir aux demandeurs d’asile mineurs isolés un instrument susceptible de les aider à mieux se connaître au sein de cette nouvelle culture et de ce nouveau pays qu’est la Norvège.

 

LES MEMBRES DU COMITE D’ETHIQUE

 

henrik-syse-kopiHenrik Syse est philosophe. Il est chercheur senior à l’Institut pour la Recherche sur la Paix (PRIO) et enseigne par ailleurs à l’Ecole Supérieure de la Défense, à l’Université d’Oslo, à l’Ecole supérieure de Commerce BI et à l’Ecole de Bjørknes. Il a accompli un travail de post doctorat pour le programme d’éthique de l’Université d’Oslo de 2002 à 2005. De 2005 à 2007, Syse a dirigé le comité d’éthique de la Norges Bank, où il a travaillé à l’intégration de notions éthiques et sociales dans la gestion des droits des actionnaires du fonds souverain. Syse a publié une série d’articles et de livres dans les domaines de la religion, de la philosophie, de l’éthique, de la politique et des affaires. Il se consacre actuellement à l’éthique de la guerre. Il exerce aussi très fréquemment en tant que conférencier. Depuis 2005, Syse est membre du Comité Nobel Norvégien pour la Paix.

 

birgitte-lange-farger-20150612-_dsc0202Birgitte Lange est assistante de direction au ministère de l’Office National Norvégien de l’Immigration. Elle a une longue expérience en tant que dirigeante, entre autres à la Mission Urbaine de l’Eglise et au Département de la Culture, tout comme dans le secteur du bénévolat, le secteur public et privé. Lange est membre de la direction de la Fondation Scheibler. Elle a publié deux ouvrages, le dernier à l’automne 2015 :  « Hjemmested. Lengselen etter å komme hjem » (Chez soi. Le désir d’appartenance). Pendant plus de 20 ans, Lange a œuvré pour la société civile, tant sur le plan professionnel que personnel, guidée par l’urgence de créer des conditions de rencontre entre les femmes et les hommes, passionnée par les thématiques du dialogue, de l’exclusion, de la communauté, de l’inclusion et de la diversité. Birgitte Lange est diplômée en sciences politiques.

 

skjermbilde-2016-10-31-kl-23-24-29Nina Grünfeld est la créatrice de Coexista. Elle réalise des films pour la société Gründer film AS, elle est l’auteure de plusieurs documentaires. Nina est enseignante à l’école supérieure de Lillehammer où elle enseigne la mise en scène pour le documentaire. Nina a également dirigé nombre de projets au sein d’organisations culturelles et artistiques.
A l’automne 2015 paraît le documentaire « Ninas barn »(Les enfants de Nina ). Le film relate l’histoire de l’institution pour enfants à Oslo pendant la deuxième guerre mondiale. Elle a aussi écrit le livre « Les enfants de Nina » avec Espen Holm, paru chez Kagge Forlag à l’automne 2015. C’est pendant la réalisation du film et l’écriture du livre que l’idée de Coexista est née.
Plus d’information sur le film et le livre «Les enfants de Nina» ici.

 

skjermbilde-2016-10-31-kl-23-30-23Zeeshan Malik Abdullah et Hajran Arshad sont deux des personnes à l’origine du Cercle de la paix autour de la synagogue d’Oslo.

Zeeshan travaille en freelance dans le domaine du documentaire et du court métrage. Il a étudié les sciences politiques et les langues et civilisations d’Asie du Sud à l’Université d’Oslo. Il a suivi une formation au Nordic Institute of Stage and Studio à Oslo et à MI. Zeeshan est passionné par tout ce qui touche au film et à la créativité et est animé par le désir de contribuer à l’amélioration de la société globale et au renforcement de la solidarité.

Hajran s’est, malgré son jeune âge, déjà beaucoup consacrée aux œuvres caritatives et au soin des plus vulnérables. Elle partage son temps entre son travail en maison de retraite et l’accomplissement d’œuvres caritatives. Elle s’est récemment rendue en Hongrie pour venir en aide à des réfugiés syriens.